Balade, balade - Kokor

 

Balade

- Vent d'Ouest -

A la suite de l'annonce lancée aux quatre coins de l'univers d'une mise en vente de notre planète, débarque un éventuel acheteur qui, en guise d'état des lieux, exige d'en faire le tour complet avant d'en signer l'acte de vente... Client unique ! Client précieux ! Pour assurer sa protection et le guider durant ce voyage qu'il veut incognito : l'agent immobilier agrée gorille et grand reporter : Sullivan Vilette. 

.

Première lecture d'un album de Kokor, ce titre sur l'excellent conseil de Mo'. Mille mercis, j'ai plus qu'adoré, roman graphique coup de coeur. Le mot qui me vient, qui revient, pour chacun des aspects, c'est FABULEUX.

Bien-sûr l'univers graphique en noir & blanc à la fois fouillé et expressif en quelques traits parfois seulement, cette évidente maîtrise du camaïeu de gris, des fonds blancs ou noirs, et l'art du portrait en dessin comme en scène... on plonge littéralement dans ce récit, récit double parfaitement fluide qui sans nous égarer nous emmène loin sans que le périple soit réellement géographique : cette " balade avec ce client " est en réalité un feuilleton radiophonique qui passionne ses auditeurs. Mais ce qui l'inspire n'est pas fictif... Comment présenter cette lecture sans la réduire, sans la gâcher en racontant trop ?

Nous suivons ce feuilleton et ses " héros " comme s'ils existaient dans la réalité, c'est un formidable voyage dans un autre monde qui est pourtant le nôtre. Les premières pages, opposant le périple à cheval en pleine nature à la noirceur et aux ombres d'une population urbaine, pourraient faire croire à une fable écologique, dimension autant présente que dépassée. Une autre dimension, c'est vraiment ça. Cet album, c'est un hymne à la vie, à une certaine magie, à l'enfance. Il y a un magnifique fantastique sur ces pages, une merveilleuse tendresse mêlée d'humour, de belles références littéraires. On lit avec un sourire; un sourire ému. Comment dire ? Un désenchantement ré-enchanté et un hommage aux récits " fondateurs " - je pense à Don Quichotte pour certaines images, pour quelques mésaventures rocambolesquement épiques, pour la quête... -,  un conte contemporain servi par un scénario aussi fin et sensible que le trait et les mots.

.

Balade1

.

- Lecture de Kokor avec Mo' qui vous présente son dernier album -

*

Commentaires (6)

1. Mo (site web) 08/06/2015

Ra-vie je suis ! :)
Te voilà désormais sensibilisée à l'univers d'auteur de Kokor. Tu peux foncer pour découvrir ses autres albums et piocher au gré de tes envies. Mais je maintiens que lorsqu'on ne connait pas cet auteur, il est difficile d'en apprécier la poésie de "Suppléments d'âme".
Très belle journée à toi Marilyne ;)

2. Marilyne 08/06/2015

Je n'ai pas écrit de bêtise alors ^-^ ( parce que question chronique, tu m'as gâtée avec ce titre :))
Convertie je suis. Et je maintiens que je lirai, un jour, " Suppléments d'âme " ( curiosité obligée confirmée puisque le dernier album en est le prolongement ;))

3. Anne (site web) 08/06/2015

C'est le genre de noir et blanc (et gris) que j'aime ! Je suis intriguée, parce que je ne parviens pas à m'imaginer vraiment de quoi parle cet album, mais tu as éveillé ma curiosité !

4. Marilyne 08/06/2015

@ Anne : évidemment à force d'écrire que je ne vais pas l'écrire ;) Cet album raconte ce voyage " fictif " tout en racontant les auditeurs et le créateur de ce feuilleton, ses sources d'inspiration ( il y a un château, des bonhommes de neige, des routiers en grève qui lisent le dictionnaire, un manège... ^-^ ; le billet de Mo' peut aider pour savoir et il confirmera ta curiosité :))

5. Moka (site web) 09/06/2015

J'ai eu la couv sous mes yeux tout le week-end au Festival BD d'Amiens et j'ai finalement choisi Supplément d'âme. Du coup je note pour une prochaine fois. J'aime beaucoup cet auteur.

6. Noukette (site web) 09/06/2015

Cet album là, c'est un vrai cadeau... J'ai tout aimé, tout. Quel univers...!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau