Petit éloge de la lecture - Pef

Lecturepef

.

De nos pieds jusqu’au ciel étoilé, tout est lecture… Pef nous entraîne dans un voyage sans autre destination que celle du plaisir de lire.

.

Ce titre est l'un des derniers parus, en septembre, de la collection Petit Eloge. Quel titre de rentrée ;)

C'est le nom de l'auteur qui m'a décidée. Pef. Le fameux. L'auteur-illustrateur jeunesse qui sévit maintenant depuis plus d'une génération, créateur de l'incontournable Prince de Motordu aux éditions Gallimard, Pef qui a ces dernières années naturellement trouvé sa place aux excellentes éditions Rue du Monde.

Et ce fut mon erreur. Le premier parti-pris de Pef dans ces brefs chapitres qui composent ce Petit Eloge est celui du lecteur en souvenirs d'enfance, en esprit d'enfance, en trésors d'enfance et initiations adolescentes, le livre en madeleine de Proust; le second est que tout est lecture, la lecture c'est avant tout une regardure. Tout se lit, tous les genres, tous les supports, les romans bien-sûr, mais aussi les BD, les livres de géographie, la presse, les lettres et les cartes postales, la poésie, les journaux intimes, les paysages, les visages, le ciel... Et c'est aussi ainsi que " les lectures surgissent au détour des contemplations ". Ce Petit Eloge, c'est la mémoire des livres lus. 

Victor Hugo se dit " les pieds sur terre et les yeux ailleurs ". Les lecteurs, qu'ils soient debout, assis, recroquevillés ou allongés sont les purs colocataires de cette phrase. "

Un plaisant moment de lecture et des sourires qui s'égareront dans ma mémoire. Pef étant auteur-illustrateur jeunesse, j'espérais quelques pages sur les lectures de ces enfants à qui ils offrent ses livres, qu'ils côtoient, leurs découvertes, leurs surprises, leurs bons mots à eux, leurs relations, à eux et ensemble, à la lecture mais ce n'est pas le propos.

Dans ces textes, on retrouve à plaisir le style de Pef, son goût pour les mots et les jeux de crayon, leur magie. Des mots en images et en couleurs, toujours. La lecture, c'est l'imagination, le rêve, l'émotion, les traces qu'elle laisse au gré de la mémoire.

En épilogue, ce Conseil d'utilisation :

Prenez en main ce petit livre. Courbez-le comme un arbre sous le vent imaginaire né de votre pouce. Ventilée, ses pages prennent le grand galop. Votre oeil abusé ne peut retenir le cheminement des mots mués en un nuage strié, dilués dans le blanc du papier et le noir des lettres. Le gris vous grise mais, au moindre arrêt, la lecture s'impose avec conviction et renaît la lecteur paisible d'un trésor à partager. "

Ces réminiscences d'enfance accompagnent les souvenirs de voyages et rencontres, des scènes précises parsemées de noms d'auteurs ( chacun cité sur l'une des dernières pages par ordre d'apparution - j'adore apparution ). Grand lecteur Pef. Qui s'amuse un peu avec ce Petit éloge, lecture sur/dans la lecture; qui s'amuse avec les titres des chapitres rappelant les romans d'aventures classiques : " Où l'auteur.... ".

" Où l'auteur se dit avoir été longtemps traité de rêveur. Mais au soir de sa vie, il prétend que ce reproche l'a aidé à parler aux étoiles. "

*

Commentaires (6)

1. chinouk (site web) 15/09/2015

c'est rigolo car j'avais ce livre dans les mains vendredi, et je l'ai reposé a cause de son auteur.. j'aurai peut etre du le garder finalement !

2. Marilyne 16/09/2015

Ah oui ? Ce n'est peut-être que partie remise. Tu me diras :)

3. Valérie (site web) 19/09/2015

Tiens, je ne connais pas cette collection.

4. Marilyne 20/09/2015

@ Valérie : d'après ce que je sais par une lectrice adepte de la collection ( Mina:)), les titres sont inégaux. J'en ai lu maintenant quatre avec intérêt et plaisir ( " l'excès " par Caryl Ferey, "l'errance " une riche lecture par A.Mizubayashi ( que je relirai ), et " le temps comme il va ".

5. Aelys (site web) 20/09/2015

Pef, que de souvenirs...

6. Mina (site web) 02/10/2015

Malgré tes bémols, je reste assez attirée par ce titre et son approche (même si "tout est lecture" me laisse une moue plutôt qu'un sourire a priori, je ne demande qu'à être convaincue). La dimension des souvenirs me semble tentante pour un tel sujet.

Je crois qu'il vaut mieux aborder la collection sans attente quant à un sujet et son approche, je m'y suis laissé prendre et décevoir quelques fois.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau